Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Au lendemain de la soirée consacrée "au droit de réponse" du public, la presse, le politique, le futur candidat perdu dans l'apologie de sa personne, s'empressent de rabaisser, de critiquer dans la médiocrité l'acteur principal du dialogue.

Rappelons que bien avant, le dénigrement était déjà d'actualité. Il est tellement facile de détruire quelqu'un mais difficile de prendre sa place.

Ceux qui critiquent, qui dénigrent, en ont-ils la capacité, la légitimité ?

Certains veulent sortir de l'Union Européenne et sont représentés dans les instances européennes. Mais qu'apportent-ils de nouveau ? Quelles sont les avancées qu'ils peuvent produire ?

Car, la politique de la France est accolée à celle de l'Europe et ne peut agir sans elle. Alors pour quelles raisons n'apportent-ils pas les réponses à la mise en scène polluant la vie des français ?

D'autres ont déjà eu leur chance. Surtout celui qui brandille l'image du sauveur. Mais que reste-t-il de son passage ? Les médias comme les politiques oublient l'origine de la situation actuelle. Est-elle due à deux ans de présidence ? Rappelons que la loi de finance votée sous l'ancienne présidence est à l'origine du paiement d'impôt de la classe moyenne fragilisée.

Enfin, nous accusons les politiques de détournement d'argent, de fraude. Est-ce pour mettre dans la lumière celui qui fait l'objet de plusieurs procédures pénales ? De plus, au lendemain de l'affaire du secrétaire général de l'Elysée et de l'ancien ex premier ministre, la maternelle reprend sa place.

Or, quelle a été la soi-disant demande de l'un auprès de l'autre ? L'accélération des procédures judiciaires contre l'ancien chef d'Etat. Mais la France ne vient-elle pas d'être condamnée par la CEDH pour manquement à l'art 6 de la convention pour procédure trop longue ? Le justiciable se plaint toujours de la lenteur de la justice française. Ici, l'on demande l'accélération par devoir de célérité. Qu'y a-y-t-il de mal. Tout le monde devrait être content. Au moins la vérité disculpabiliserait le prévenu.

Posons-nous la question de savoir pour quelle raison met-on en scène une telle affaire ? Qui tire les ficelles ? Dans quel intérêt ?

Revenons sur terre et agissons dans la solidarité en essayant par nous-mêmes de nous sortir de l'état que certains voudraient que nous soyons. Fermons nos yeux, nos oreilles aux bêtises humaines.

Pensons à l'effet Pygmalion. Prenons deux personnes au hasard. A l'une nous lui attribuons l'intelligence, l'autre la bêtise. La première produira davantage car elle sera mise en confiance, elle sera motivée. L'autre, à qui l'on martèle qu'il est foutu, au contraire, même si elle a le même potentiel, va subir et demandera l'assistance qui lui fera oublier qui elle est.

Voilà la réalité d'aujourd'hui, pour notre société. Alors croyons en nous, à l'avenir et produisons au lieu de détruire. Soyons maître de nos idées, de nos choix et laissons la maternelle de côté.

Partager cet article

Repost 0