Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le souhait des constituants est d'établir une République où règne :

 

"la solidarité et légalité de tous les Français devant les charges"

 

ce qui entraîne des devoirs de la part de la Nation d'assurer

 

"à l'individu et à la famille

les conditions nécessaires à leur développement"

 

et de garantir l'égal accès

 

"à l'instruction, à la formation professionnelle et à la culture".

 

Bien entendu ces principes, que vous retrouverez au sein du bloc de constitutionnalité de la Constitution de 1958, sont à compléter de ceux proclamés par la Déclaration des droits de l'homme de 1789 qui abolissent les privilèges et des droits féodaux.

 

En conséquence, il serait intéressant de demander aux parlementaires d'imputer de leurs indemnités la partie consacrée au "coiffeur" pour justement subvenir à ceux qui jouent leur avenir au tirage au sort (contrairement à leurs aïeux et parents ou députés d'aujourd'hui) et à qui aujourd'hui on demande de sacrifier 5 € d'APL (au même titre que tous les étudiants - Donc double peine !).

 

Faisons le calcul :

 

Députés : 577

Sénateurs : 348

 

Soit un total de 925 Parlementaires

 

Déduisons de leur indemnité 500 €/Mois, soit :

 

925 x 500 = 462 500 €/Mois

 

Etendons à l'année, soit :

 

462 500 € x 12 = 5 550 000 €/An

 

 

Cette éventualité de la part des élus apporterait une équité et une égalité si nous la comparons à la situation des travailleurs privés d'emploi qui doivent se rendre chez un employeur potentiel.

 

Ils s'apprêtent sur leurs propres deniers, aucune indemnité pour le coiffeur alors qu'ils sont aussi en "représentation" et parfois dans le besoin.

 

Les entendons-nous se plaindre ?

Tag(s) : #Actualité, #Droits libertés fondamentaux

Partager cet article

Repost 0