Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La polémique autour du mariage « pour tous » surplante des priorités telles que l’emploi « pour tous » l’éducation « pour tous ». Le premier mariage homosexuel a même été retransmis comme l’est celui des mariages princiers.

La question que nous pouvons soulever : pour quelles raisons ? Que nous soyons pour ou contre, là n’est pas la question. Car, il suffisait de compléter le PACS et ainsi éviter la division de la société. Rappelons que le mariage fait partie des piliers de la société.

Ainsi par le biais du mariage, à l’origine il s’agissait d’assurer la structuration sociale qui repose sur la filiation. Il n’est nullement question d’amour. Une femme et un homme passaient contrat pour garantir la paternité de l’enfant et la descendance. A l’époque de la naissance du mariage, l’amour passait au second plan. De nos jours, pour favoriser l’égalité des hommes, nous faisons croire que cette institution est la consécration de l’amour.

Or, le démantèlement du mariage ne date pas d’hier. Des émissions le dénigrent en mettant en compétition des couples. L'amour n’est pas au centre de l’émission mais bien la consommation. Le mariage est devenu un bien de consommation dans une société monétaire et financière et la polémique, un moyen de plus, pour diviser.

Alors que se passe-t-il ? Les hommes sont devenus des armes de guerre. La violence envahit la société. Elle contraint l'autre en vue d'établir une situation de domination.

Que les couples hétéro ou homo se pacsent, se marient, ça engendre quoi ? Rien. Alors que le conflit qui se règle par la violence n'a qu'un seul but : un intérêt matériel, un gout de la gloire et la peur de l'autre, la crainte. Rien de mieux pour soumettre.

La société a fait de l'homme, un être humain. La violence renvoie à la part d'animalité qui subsiste en l'homme que l'on avait voulu effacer par le contrat social.

Partager cet article

Repost 0